Jean-Joseph Goux - La Cybermonnaie ou les doigts de la main invisible.
this text is part of the project New Forms for Financial Exchange
Tout se passe comme si la garantie s'était déplacée d'un cran vers l'immatériel. Traditionnellement, l'or garantissait la valeur du billet de banque qui garantissant à son tour l'écriture manuelle du chèque ou les signes électroniques de la carte de crédit ou de paiement. À présent c'est le dollar de papier, imprimé par la banque Fédérale américaine qui est le trésor lui-même, la couverture du jeu des signes bancaires. Les signes bancaires, manuels ou électroniques, renvoient donc à d'autres signes, qui les garantissent. Le signe et non la chose, est le trésor, la couverture.

À quoi correspondrait dans les domaines de l'art, de la littérature et de la pensée, ce point de rupture et de renversement qui intervient dans l'histoire de la symbolicité économique ?

À la prééminence extraordinaire accordée au langage comme modèle et référence dernière : un langage autonomisé, un langage (ou plutôt une écriture) formant à lui seul un ordre symbolique plus réel que la réalité. Le renversement opérée par l'équipe des économistes de Nixon, est le correspondant économique strict des théories de l'écriture et du signifiant de Lacan et de Derrida, formulées pendant les années soixante : ordre symbolique, autonomisation du signifiant, prééminence de l'écriture sur la présence et le référent, sur la donation immédiate d'un réel, renvoi des signes aux signes dans un mouvement indéfini de report et de différé. -->

one
back
this document has been last worked on on mercredi, 11-nov-1998 00:00:00 CET
next
part
[Moving Art Studio] |  [Mailing List e-money]  |  [PDF version of this text]